Trame pour animer un atelier philo avec les adolescents

Trame atelier philo pour adolescents 

« La révolution des crabes »

par Agathe DELANOË

Diplômée en philosophie & Doctorante en sciences de l’éducation

intervenante pour les ateliers Philo pour enfants

La révolution des crabes est un court-métrage d’Arthur de Pins, auteur et dessinateur contemporain né en 1977, diplômé des Arts Décoratifs.

Ce film raconte la condition difficile d’une espèce particulière de crabes, les Pachygrapsus Marmoratus. Ces crabes malchanceux également appelés « chancres mous » ou « crabes dépressifs » seraient porteurs d’un handicap : une incapacité physique à tourner les condamnerait à ne jamais pouvoir changer de trajectoire durant leur existence… Au fil de l’histoire, la vie de ces crabes nous est contée, et notamment celle de trois d’entre eux qui se distinguent par leur destin souvent tragique, toujours hors du commun.

Dans cette fable saugrenue et satirique, la question du destin, de la liberté mais aussi de la norme et du conformisme sont abordés sur le ton de l’humour. En la regardant en famille, vous pouvez inviter vos adolescents à se questionner sur ces thèmes philosophiques et vous interroger avec eux !

Lien vers la vidéo : « La révolution des crabes » d’Arthur de Pins

Durée de l’atelier : entre 45 minutes et 1h

A partir de 13 ans

 

 

Introduction

  • Le but est d’aider les jeunes à réfléchir à une question qui les intéresse. Votre rôle est de les accompagner dans cette tâche, en faisant des liens entre leurs différents propos et en les aidant à développer leur pensée. En cela, votre posture doit rester neutre : c’est aux jeunes d’exprimer leurs points de vue et de construire activement leur jugement. Pour les aider, vos interventions prendront essentiellement la forme de questions.
  • Avant de commencer l’atelier, prenez le temps d’expliquer aux jeunes l’activité que vous leur proposez et la démarche dont il s’agit : regarder un court-métrage et poser des questions pour y réfléchir ensemble.

L’atelier se compose de trois moments :

> Un premier temps pour regarder le film et en restituer les faits et le sens afin de formuler des questions.

> Un deuxième moment pour discuter de la question choisie. Pour vous y aider, une série de questions sur les thèmes présents dans l’histoire vous est proposée.

> Enfin, un troisième moment invite les jeunes à s’engager dans une activité d’écriture.

Première étape : compréhension et interprétation de l’histoire

15 minutes

 

  1. Après avoir regardé la vidéo, prenez un premier moment pour revenir sur l’histoire et en rétablir les faits.
  • Qui sont ces crabes dont nous parle le narrateur ? Qu’est-ce qui les caractérise par rapport aux autres espèces de crabes ?
  • Vous pouvez revenir sur les différents récits de crabes qui sont racontés : que se passe-t-il pour chacun de ces crabes ?
    • Le premier crabe qui change de trajectoire (lorsqu’il passe sur un poisson)
    • Le crabe qui se fait couper les pattes et qui devient « philosophe »
    • Le crabe narrateur qui finit par tourner
  1. Dans un second temps, vous pouvez inviter les adolescents à interpréter le sens de l’histoire :
  • Que pensez-vous de cette histoire ?
  • Parmi les différents récits de crabes, y a-t-il des choses qui vous ont étonnés ou qui vous ont fait rire ? Pourquoi ?
  • Selon vous, pourquoi les crabes ne tournent pas ?
  • D’après vous, quel pourrait être le sens de cette histoire ? Qu’est-ce que l’auteur pourrait vouloir dire ?
  1. Après avoir dégagé les multiples interprétations possibles de cette histoire, vous pouvez les inviter à identifier ce qui leur semble important et à poser des questions :
  • Y a-t-il des sujets dont vous aimeriez discuter après avoir regardé le court-métrage ?
  • Dans ce thème, qu’est-ce qui t’intéresse ? Comment la fable te semble aborder ce thème ?
  • Quelles questions aimeriez-vous poser à partir de ce que la fable nous raconte ?

Vous pouvez noter sur une feuille les différentes questions et thèmes amenés par les jeunes. Après avoir réuni un ensemble de questions, il vous faudra choisir une question plus précise pour engager la discussion. Vous pouvez faire voter les jeunes s’ils sont assez nombreux ou simplement les inviter à « défendre » la question qui leur plait le plus en expliquant pourquoi elle leur plait, puis vous mettre d’accord pour la question à retenir.

Deuxième étape : discussion à partir des thèmes présents dans le court-métrage

30 minutes

 

La partie qui suit vous présente certains thèmes présents dans le court-métrage et vous propose des questions qui pourront aider les adolescents à y réfléchir. En explorant l’une des questions posées par le groupe, vous aurez sûrement la possibilité d’approfondir l’un ou plusieurs des thèmes ci-dessous.

Pour aider les jeunes à préciser leur pensée, vous pouvez guider la discussion avec des questions comme « pourquoi dis-tu cela », « qu’est-ce qui te fait penser cela ? », « est-ce que tu aurais un exemple ? ». Pour encourager les liens entre les idées et les différents points de vue, vous pouvez poser des questions comme « est-ce que tout le monde est d’accord avec cela ? », « est-ce que cela est vrai dans tous les cas ? ».  Le but est d’ouvrir les perspectives, de mettre en lien les interventions et d’aider les jeunes à dépasser l’opinion.

 

  • Ce qui nous détermine et ce dont nous sommes responsables

Au début du court-métrage, le narrateur insiste sur le handicap de l’espèce des Pachygrapsus Marmoratus : leur carapace ne leur permettrait pas de tourner. Par nature, ils seraient donc condamnés à marcher en ligne droite.

Vous pouvez discuter de cette idée avec les adolescents en les invitant à faire des liens avec leur propre condition :

  • Selon vous, en quoi les crabes de la fable sont-ils déterminés, obligés à être ce qu’ils sont et à vivre comme ils vivent ?
  • Dans la fable, y a-t-il des choses que les crabes font qui ne sont pas du fait de leur volonté ? Que pourraient-ils faire autrement ? Comment pourraient-ils le faire ?
  • Pensez-vous que vous aussi, vous êtes déterminés par certaines choses ?
  • Parmi les éléments suivants, desquels pensez-vous être responsables ? Pourquoi ?
    • Votre famille
    • Vos amis
    • Votre apparence
    • Vos sentiments
    • Vos idées
    • Les mœurs de la société dans laquelle vous vivez
    • Les lois de votre pays

 

  • La chance et le destin

Dans la fable, l’existence des crabes semble fortement influencée par des événements imprévus : le poisson qui, en nageant, change la trajectoire d’un crabe, ou encore le ferry qui, en s’écrasant, amène un crabe à tourner.

  • Pensez-vous qu’il s’agit de chance ?
  • Qu’est-ce que la chance selon vous ?
  • Qu’est-ce qui fait qu’un événement devient une chance ? Une malchance ?
  • La chance est-elle le fruit du hasard ou en sommes-nous responsables ?
  • Quelle différence faites-vous entre la chance et le hasard ?
  • Sommes-nous libres face au hasard ?
  • Pensez-vous que nous ayons un destin ?
  • Suis-je libre de mes actions si mon destin est déjà tracé ?
  • L’imbécilité 

Après avoir tourné, le narrateur affirme « ce n’était pas à cause de notre carapace, c’est parce qu’on était trop con. »

  • A votre avis, pourquoi dit-il cela ?
  • Quelles bonnes raisons les crabes auraient-ils de ne pas tourner ?
  • Pensez-vous que les crabes devraient tourner ?
  • Pensez-vous que vous aussi, il y a certaines choses que nous ne faîtes pas alors que vous pourriez les faire ? Pourquoi ?
  • Pensez-vous que les êtres humains agissent parfois comme les crabes, par imbécilité ? Pourquoi ?
  • Avez-vous déjà entendu l’expression « imbécile heureux » ? Quel sens pourrait avoir cette expression ?
  • Le regard des autres et la norme

« Mais il est fou ! » « Mais où est donc passé sa dignité ? », telles sont les réactions des compatriotes du crabe tourneur. « On ne rigole pas avec les mœurs » chez les Pachygrapsus Marmoratus.

  • Que pensez-vous de la réaction des autres crabes ? Pourquoi pourraient-ils réagir comme ça selon vous ? Pensez-vous que ce soit une bonne réaction ?
  • Que pensez-vous du crabe tourneur qui revient sur sa trajectoire initiale ? Pourquoi pourrait-il réagir comme ça selon vous ? Qu’auriez-vous fait à sa place ?
  • Pensez-vous que faire quelque chose parce que la plupart des gens la font soit une bonne raison d’agir ?
  • Pensez-vous que nous pouvons, nous aussi, « délibérément changer de direction » ?

Troisième étape : le dernier mot des Pachygrapsus Marmoratus 

15 minutes

Après la discussion, les jeunes peuvent s’aventurer dans un exercice d’écriture à partir de la situation suivante :

Dix ans plus tard, les Pachygrapsus Marmoratus sont en voie d’extinction. Le narrateur, connu parmi les siens pour avoir un jour tourné, est l’un des derniers crabes de cette espèce. Il est maintenant très âgé et ses derniers jours approchent. Yvan, le plus jeune crabe encore en vie, a été choisi pour fonder une colonie dans un nouvel océan. Le vieux crabe ayant appris la nouvelle a fait venir Yvan à son chevet. Il a un dernier mot à lui transmettre.

Après avoir exposé la situation aux jeunes, proposez-leur d’imaginer ce que le vieux crabe pourrait avoir à dire à Yvan !

Ils peuvent rédiger les derniers mots du vieux crabe, les mettre en scène ou encore dessiner la scène de la rencontre entre les deux crabes.

Nous vous souhaitons un bon atelier et une bonne réflexion !

 

Agathe Delanoë

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *