Eduquer à la citoyenneté

 

  • Si les ateliers de philosophie développent des “habiletés de pensée”, cette pratique de la philosophie permet également de développer des “habiletés sociales”. En effet, la réflexion, dans ce cadre,  un acte collectif développant une pédagogie collaborative.
  • En effet, l’atelier de philosophie prend place dans un cadre d’expression démocratique au sein duquel les participants apprennent à prendre la parole et écouter attentivement les autres.Ils se rendent compte de la diversité des points de vue et expérimentent le fait de ne pas forcément partager les mêmes idées que d’autres sans être pour autant dans une relation conflictuelle. La discussion à visée philosophique permet d’organiser l’échange des pensées par l’interrelation qui est mise en place.  L’objectif est que le participant puisse confronter ses idées à celles des autres afin qu’ils se questionnent ensemble et élaborent une réflexion collective. 
  • L’enjeu de la discussion est d’avancer ensemble sur une question importante posée (rapport de sens), et non d’avoir raison (de l’autre : rapport de force). Il s’agit de chercher avec et non de lutter contre.
  • En s’engageant dans une enquête commune, les participants sont dans une perspective de co- construction du fait de la co-élaboration des idées. Or cette dimension de co-construction est aussi rendue possible par le développement de certaines conduites sociales, voire vertus morales, comme l’indulgence, l’écoute mutuelle, la bienveillance, le respect ou l’entraide.