EDUCATION

 
  • Lors de cet atelier de philosophie, nous proposons de prendre le temps de réfléchir collectivement, à partir de supports, aux questions liées à l’éducation
  • A quoi sert l’école ? Que serions-nous sans éducation ? Apprendre, cela veut dire quoi ? Apprendre, est-ce une activité agréable ou désagréable ? Quel rapport peut-il y avoir entre le fait d’avoir une bonne note et celui d’« apprendre » ? Est-ce que, lorsqu’on apprend, on a forcément toujours une bonne note ?  N’apprend-on que pour avoir des bonnes notes ? Y a-t-il des connaissances que l’on apprend et pour lesquelles on ne donne jamais de notes ? Pouvons-nous apprendre ailleurs qu’à l’école ? Est-ce que ces connaissances sont utiles quand même, ou pas ? 
  • Y a-t-il des choses que l’on doit apprendre avec quelqu’un et d’autres que l’on peut apprendre seul ? Est-ce que parfois on peut ne pas arriver tout de suite à apprendre ? Est-ce normal, parfois, de ne pas y arriver tout de suite ? Avant de commencer à apprendre quelque chose de nouveau, comment se sent-on ? Apeuré, frustré, curieux, content, excité ? Et après avoir appris quelque chose de nouveau, comment se sent-on ? Heureux, fier, triste, confiant, gêné ? Est-ce qu’on apprend seulement une chose à la fois ? Est-ce que les enfants peuvent aussi aider les autres à apprendre ?  Y a-t-il des choses que nous savons tous faire, sans avoir appris à les faire ? Est-ce qu’on sait toujours quand on est en train d’apprendre ? Est-ce que parfois on le sait juste après qu’on a appris quelque chose ? Peut-on travailler en jouant ? 
  • Le savoir rend-t-il plus libre? L’ignorance est-elle une forme de servitude ? Le savoir rend-il plus heureux
  • Pour apprendre, doit-on faire des erreurs ?  Quelles sont les différences entre l’erreur, la bêtise et la faute ? D’où viennent nos erreurs ? L’erreur peut-elle être positive ? 
Mots clefs: apprentissage, apprendre, erreur, se tromper, école, travail, jeu, connaissance.